L'école de sorcellerie française
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE

Aller en bas 
AuteurMessage
Faecina Milnadaë
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 23
Baguette:taille,bois,nom du truc qu'il y a dedans : 28 cm, boix de houx, cheveu de vélane
Emploi ( prof' de..., éleve, elfe de maison...) : Directrice, prof de soins aux créatures magiques
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE   Mar 2 Mai - 0:17

Ceci est le texte original du journal de Lily Evans, retrouvé dans sa maison d'enfance.

_________________
Je vais te trouver, Bellatrix... JE VAIS TE TUER, BELLATRIX !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatons.activebb.net
Faecina Milnadaë
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 23
Baguette:taille,bois,nom du truc qu'il y a dedans : 28 cm, boix de houx, cheveu de vélane
Emploi ( prof' de..., éleve, elfe de maison...) : Directrice, prof de soins aux créatures magiques
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE   Mar 2 Mai - 0:17

31 Octobre, 20 heures

Je n’y croit pas, je n’y croit pas ! Il y a un mois, je croyait aller à un collège de cartier, st Honoré plus précisément, et je reçois une lettre m’indiquant que je suis une sorcière ! Je vais faire mes études (magiques !) à Poudlard, pour la plus grande jalousie de ma grande sœur, Pétunia. Certes, elle ne m’a jamais beaucoup aimée ( c’est réciproque) mais son attitude me chagrine quand même. Mais je ne vais pas me plaindre, je suis une sorcière ! J’ai tout de même un doute : et si c’était un canular ? Sur le billet de train, il y a marqué voie 9 ¾ ! Je vous demande un peu ! Mais il est vrai qu’il se passe d’étranges choses autour de moi : une fois, étant petite, le noir m’avait terrorisée, et ma lampe s’est allumée toute seule ! Bien sûr, mes parents croyaient que l’ampoule ne marchait pas bien, alors ils l’ont changée… Et puis encore, le jour où je croyait avoir oublié mon cahier de calcul, le voilà qui me fonce dessus pour aller directement dans mon sac. Comme il avait renversé Mme MacDells, la directrice, j’ai eu de sacrés ennuis. Elle était enceinte. Enfin, après cette parenthèse, je pense aller me coucher… Eh oui, la rentrée, c’est demain ! Mes parents on étés tellement contents que, sur le chemin de traverse (rue commerciale super populaire des sorciers), après mes achats de fourniture, ils m’ont achetés des tonnes de livres ! L’histoire de Poudlard ( il y a des cours de métamorphose !),comment piéger vos amis, 100 antisorts faciles ( si je m’entraîne, je pourrait arrêter un sort qui fait pousser des doigts de pieds !) Créatures magiques ( je ne suis pas pressée de rencontrer des strangulots !) et pleins d’autres choses. Et, j’ai même une baguette ! Je ne sais plus ce qu’il y a dedans et la taille, mais je te le dirait quand je m’en souviendrait ! Eh, j’avait pas dit que j’allait me coucher ?!?!


_________________
Je vais te trouver, Bellatrix... JE VAIS TE TUER, BELLATRIX !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatons.activebb.net
Faecina Milnadaë
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 75
Age : 23
Baguette:taille,bois,nom du truc qu'il y a dedans : 28 cm, boix de houx, cheveu de vélane
Emploi ( prof' de..., éleve, elfe de maison...) : Directrice, prof de soins aux créatures magiques
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE   Sam 23 Déc - 8:41

Lundi 1er Septembre, 15 heures

Salut ! Eh bien, non, ce n’était pas un canular ! Aaah, quelle MAGNIFIQUE journée ! Pour commencer, la voie 9 ¾ existe vraiment, c’est entre la voie 9 et 10. C’est un sorcier qui me l’a expliqué sur place, quand je tournait en rond sans savoir quoi faire. Il a du me reconnaître grâce à mon coup d’œil furtif vers les voie, et j’avais une mine triste, je suppose, car mes parents étaient partis, car; n’étant pas magiciens, ils ne pouvaient pas se déplacer d’un endroit à un autre d’un claquement de doigt ( moi non plus, d’ailleurs), ils étaient partis travailler. Pétunia avait refusé tout net de nous accompagner. Donc, le sorcier m’a expliqué qu’il fallait courir entre les voies, et ça nous faisait entrer, à ce que j’en ai comprit, à un autre endroit, où le train nous attendait. Puis il est partit. Un peu décontenancée, je courut donc entre les voies 9 et 10, plus près du 10 quand même pour que ce soit plus ¾, et… Me voilà dans un quai où attendait un train à vapeur, d’un rouge flamboyant avec, à ce que j’en ai reconnu, les armoiries de Poudlard dessus, un blaireau, un serpent un lion et un aigle qui entouraient un grand P.
Je regardais ce train, hypnotisée par sa beauté, jusqu'à ce
Que… Sviiiiiiiirt ! Le sifflement me fit sortir de ma rêvasserie,et je court vers le train qui partit une minute après mon entrée dedans. Evidemment, les compartiments étaient tous vides. Sauf un… Ils n’étaient que trois à l’intérieur. A travers la vitre, j’aperçut trois garçons. Un, le plus près de la vitre, regardait le quai, qui s’éloignait de plus en plus, l’air malade, fatigué. Il avait des cheveux brun clair, était très mince, et il paraissait sérieux.
Un autre, à coté du premier, était très beau et de longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules. Contrairement à son voisin, il paraissait calme et détendu. Le troisième, sur la banquette d’en face, avait des cheveux noir lui aussi, il avait les cheveux en bataille et des lunettes pendaient au bout de son nez. Ces garçons n’avaient pas l’air de se connaître, chacun lançant des regard en coins aux autres, intrigués. Ils semblaient ne pas m’avoir vue. Ils paraissaient gentils tous les trois, aussi poussai-je la porte du compartiment. J’espérait qu’ils avaient des parents sorciers, car j’avait beaucoup de questions à poser. J’entrait donc, et tous les trois me regardèrent, l’air un peu ahuri. J’hésitait, puis, je me suis lancée :
-Bonjour ! Je m’appelle Lily Evans.
Ce fut le garçon aux cheveux longs qui me répondit le premier :
- B’jour ! Sirius. Sirius black. Pose ta valise sur le filet, il reste encore de la place.
- Merci !
Celui qui était assit seul sur une banquette prit la relève :
-Salut ! Moi c’est James Potter.
Le garçon à l’air malade m’observa longtemps, avec attention, puis il me tendit la main. J’allait pour la lui serrer quand quelqu’un fit irruption dans le compartiment. Il avait un long nez, le regard froid et de cheveux gras. Il ouvrit la bouche, comme pour dire quelque chose, puis se ravisa. Il tourna le dos, puis dit bien fort :
- Je n’avait pas vu qu’il y avait une répugnante Sang de Bourbe. Désolé pour le dérangement.
Et il sortit.
James, Sirius et celui qui voulait me serrer la main étaient cloués sur place. Je sais que le garçon m’avait insultée, mais pas de quoi en faire un fromage… Et puis, je ne savait même pas ce que ça signifiait ! Ils sortirent leurs baguette de leurs poches et sortirent en courant dans le couloir. J’était clouée sur mon siège. Qu’avait-je fait ? Etai-ce, tout du moins, de ma faute ? Que voulait dire Sang de Gourde ou je-ne-sais-quoi ?!!? Des centaines de questions trottaient ainsi dans ma tête. En tout cas, une chose était sûr, je m’était fait au moins un ennemi. Le garçon aux cheveux gras. Qu’est-ce que je lui avait fait ? J’en avait pas la moindre idée. Je n’avait pas eu le temps d’y réfléchi convenablement que Sirius et les autres rentrèrent, l’air farouches. Ils s’avachirent sur les banquettes, sans un mot.
-Excusez-moi, que… Que veut dire Sang de Bourbe ? demandai-je timidement
Ils m’observèrent avec étonnement, puis avec curiosité. J’était de plus en plus mal à l’aise. A ma grande surprise, un grand sourire s’étendit alors sur leur visages.
-Tu es née de parents moldus ? Dit James,avec excitation
-Moldus ? Qu’est-ce que ça veut dire ?
-bien, sûr… Je suis bête. Normal que tu ne le sache pas… Un moldu est une personne sans pouvoirs magiques.
-C’est une insulte ?
Il pouffa, puis repris,
-Non, bien sûr. Et… Ce que t’as dit ce garçon est une insulte, par contre. C’est la pire injure qu’on puisse donner a un sorcier né de parents moldus… Mais, je suis stupide… J’aurais dû me douter que tu es née de parents moldus, comme il t’as traité de… Enfin, tu vois ce que je veux dire. ‘Parais qu’il a un don. Pour dire des bêtises pareilles ! ! !



On parla longtemps. Je su donc peu après que le troisième garçon s’appelle Remus Lupin, que le sale type qui m’avait traité s’appelait, à ce qu’on à su peu après, Severus Rogue, et, pour rigoler, ils ont lancés des maléfices, mais comme un seul des trois avait vraiment marché (celui de Remus qui l’a couvert de poils hirsutes sur la tête), Ils se sont mis à lui taper dessus. Pas Remus. Un préfet était intervenu et à réglé cette histoire dans l’ordre. Je su aussi qu’ils avaient onze ans eux aussi, et ils se mirent à m’expliquer les différentes maisons de Poudlard. Gryffondor héberge les courageux, Serdaigle les sérieux, les travailleurs, Serpentard les couards et Poufsouffle le reste. Pas très ragoûtant tout ça. Je ne suis pas particulièrement courageuse; plutôt sérieuse, mais, dans les matières non magiques, je n’était pas super forte. Mais là, ça va peut être changer, non ? Poudlard doit être COMPLETEMENT différente que l’école que je fréquentait. Temps mieux d’ailleurs. Mais revenons à nos moutons. Toute la famille de Sirius a été à Serpentard, mais lui déteste ses parents et compte bien aller à Gryffondor. Les deux autres aussi, voulaient aller à Gryffondor. Je leur ai demandé comment on allait être répartis, et c’est Remus qui répondit. Apparemment, c’était un secret que tous les étudiants de Poudlard ne disaient pas aux autres, pourquoi, il ne le savait pas, mais il pensait que, si c’était si secret, ça devait forcément être dangereux. J’était terrifiée. Et si ils me demandaient de faire de la magie ? J’avait lu tous les livres du programme, certes, mais, dans la lettre, c’était bien indiqué que je ne devait pas me servir de la magie chez moi ! Cette baguette m’avait intriguée, mais je n’y avait pas touchée depuis que je l’avait achetée, de peur que je fasse de la magie malgré moi. Mais comment savoir, alors, si j’était douée pour la magie ? j’en avait aucune idée. Le temps passait vite, dans le train, et bientôt une dame passa, dans le couloir, et nous proposa des friandises. Je n’avait pas d’argent. Remus et Sirius non plus, apparemment. Mais James se jeta sur la dame en demandant des Patacitrouilles, des Dragées Surprises de Bertie Crochue, des Fondants du Chaudron… Et bien d’autres encore. Sirius le regarda, estomaqué. Mais Remus ne paraissait pas s’intéresser aux montagnes de friandises qu’achetait James. Moi non plus, d’ailleurs. Je n’ai jamais été une grosse gourmande. Mais c’est vrai que je me demandait comment un estomac pouvait contenir autant de nourriture. Mais, non, en fait il à partagé avec tout le monde. J’ai essayé pour la première et pour la dernière fois une Dragée Surprise, et en fait, ça à le goût de pissenlit. Sirius à eu beau m’affirmer que j’avait eu de la chance, je ne le croit pas. Il me dit que c’est aléatoire. Il y avait aussi des Chocogrenouilles, des confiseries en forme de grenouilles mais en chocolat. Dans le papier, il y a des cartes à collectionner avec des photographies de sorcier et de sorcières célèbres. Moi, j’ai eu Daisy Dodderidge. La définition à coté du cliché est :
« Daisy Dodderidge fit construire le pub du Chaudron Baveur pour servir d'entrée entre le monde moldu et le Chemin de Traverse. Les sorciers et sorcières de son époque appréciaient sa générosité et l'atmosphère accueillante du pub. » Je ne compte pas faire une collection, mais j’ai quand même gardé la photographie, on ne sais jamais, ça peut servir. Après, il à fallu revêtir les robes de sorciers. J’était très gênée, et, pendant qu’ils mangeaient comme des goinfres, je profita d’un chahut qui se passait dehors pour aller voir, et aller dans un autre compartiment, un compartiment de filles. J’en trouvait un, et je fit connaissance de Gabrielle Macdonald, une fille boulotte avec de grands yeux marrons, Gladys Feal, très douée pour le dessin, elle a des yeux verts et des longs cheveux châtains, Rita Desroses, une adolescente assez grande avec de longues tresses, et enfin Kimberley Larchipel, elle aussi très grande, avec des yeux verts perçants et un nez aquilin. Gabrielle et Gladys on le même age que moi, mais Rita et Kimberley sont en troisième année. Elles n’ont pas voulus me dire comment les élèves étaient répartis dans les différentes maisons, un grand sourire aux lèvres, affirmant mes doutes, y paraîtrait que c’est hyper-dangereux. Gabrielle est née elle aussi de parents moldus, et elle non plus n’a jamais lancé de sorts. Ça m’a un peu rassurée, mais tout de même… Ah ! Je dois me changer. A tout à l’heure.

_________________
Je vais te trouver, Bellatrix... JE VAIS TE TUER, BELLATRIX !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatons.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal de Lily Evans, NE PEUT ETRE EMPRUNTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» Ce qui ne peut être évité, il faut l'embrasser.
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» « On peut être intelligent toute sa vie et stupide un instant. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beauxbatons :: Chateau :: La biliothèque-
Sauter vers: